Gazprom (EP.10)

De Wiki Datagueule
Aller à : navigation, rechercher
Informations techniques
SAISON01-10.jpg
Saison 1
Episode 10
Date de sortie 16/07/2014
Durée 3:22

Script

rigtUn tuyau pour les gouverner tous... BONJOUR !

165.000 km, 4 fois le tour du globe, voilà un bien long tuyau ! De quoi consolider une amitié sans faille entre le monde et la Russie. Cette distance, c'est tout simplement la taille du réseau de gazoducs développé par la société Gazprom, leader mondial des exportations de gaz et numéro 3 du secteur des énergies. En toute modestie.

Cette société, à la petite flammèche bleue, est détenue à 50% par la Russie. Un outil de poids pour la politique russe ? Pensez-vous. Le gaz n'est « que » la première source d'énergie utilisée au sein de l'Union Européenne. Pas de quoi s'affoler. Surtout quand on sait qu'actuellement 27% de ce gaz consommé en Europe provient des tuyaux de Gazprom, contre 23% en 2012. Tout va bien.

30% de ce précieux liquide transite par l'Ukraine. Ou pas. En fonction des aléas diplomatiques de la région, Validimir Poutine, le président Russe, non pardon Alexeï Miller, le patron de Gazprom, garde la main sur le robinet. Et il l'a déjà fermé trois fois, en 2006, 2009 et le 6 juin dernier. À chaque fois à cause d'impayés ou de désaccords sur les prix avec l'Ukraine. Ah, les factures de gaz...

Mais Gazprom, ce n'est pas que du gaz. C'est aussi des médias. Puisque l'on vous dit que ce n'est pas un appui politique de Moscou ! L'entreprise détient un grand nombre de chaines de télévisions, de radios, de journaux, de sites internets et même des salles de cinéma ainsi que des sociétés de production et de diffusion de films. La vie en bleu.

Gazprom est aussi l'ami du ballon rond

Elle détient par exemple NTV, l'une des principale chaines de télévision commerciale russe. Comme les chaines publiques appartiennent déjà à l'état, ça permet de mettre sous son aile les autres. NTV a notamment produit et diffusé une série de documentaires à charge - juste ce qu'il faut - sur des opposants à Vladimir Poutine en pleine campagne présidentielle de 2012.

Mais Gazprom est aussi l'ami du ballon rond. Le géant russe a lancé récemment l'opération « Football pour l'amitié » car il faut bien que quelqu'un se lève pour défendre les belles valeurs du sport auprès de la jeunesse : respect, égalité, solidarité ! Il faut dire que Gazprom a signé un contrat de 50 millions d'euros annuels, minimum, avec l'UEFA.

Et puis un autre avec la FIFA. En 2018, la coupe du Monde se déroulera en Russie. Étonnant, non ? Le football est une superbe vitrine pour Gazprom et donc l'ensemble du pays. Selon Alexeï Miller, le PDG de Gazprom, « football pour l'amitié » va « participer à la création d'un monde meilleur ».

Aucun doute que le partenariat avec le club Allemand, le FC Schalke 04 - 25 millions d'euros annuels jusqu'en 2017 - y participe aussi. C'est le club fétiche de l'ancien chancelier Gerard Schröder. Celui qui a confié à Vladimir Poutine la présidence du conseil de surveillance de Nord Stream. Le consortium qui exploite le gazoduc reliant la Russie à l'Allemagne et dont Gazprom est majoritaire.

Et puis les 4 millions annuels à l'Étoile Rouge de Belgrade n'ont également aucun rapport avec la main basse faite par Gazprom sur Nis, la compagnie pétrolière serbe. Ce n'est que par amour du sport.
Cit fermee.PNG
Mais cet éparpillement n'est pas toujours du goût des actionnaires. Gazprom c'est avant tout l'énergie. D'ailleurs la preuve : le premier tanker rempli de pétrole est enfin revenu de la première plateforme russe implantée en Arctique. Des risques écologiques ? Allons, allons. L'Arctique pourrait renfermer 20% des réserves mondiales de gaz et de pétrole. Tout est une question de priorité.

Et puis même si les gisements s'épuisent, le business lui n'est pas prêt de s'éteindre. Gazprom saura porter loin la flamme russe.

Crédits

Crédits
Un programme court proposé par Premières Lignes Télévisions et Story Circus en coproduction avec France Télévisions.
Écriture Julien Goetz
Réalisé par Julien Goetz & Henri Poulain
Directeur artistique Henri Poulain
Graphiste Gilles Roqueplo
Sound design Christophe Joly
Productrice exécutive Laurence de Rosière
Production exécutive StoryCircus
France 4 / France Télévisions Nouvelles Écritures Boris Razon

Cécile Deyon

Renaud Allilaire

Christophe Cluzel

Administratrice de production Sandrine Miguirian