Aux FRONTEX de l'Europe (EP.4)

De Wiki Datagueule
Aller à : navigation, rechercher
Informations techniques
SAISON01-4.jpg
Saison 1
Episode 4
Date de sortie 06/06/2014
Durée 2:46

Script

rigtLorsqu'un policier intervient en urgence, il fait rarement dans l'humanitaire. Bonjour.

Voici FRONTEX, « l'Agence européenne de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des états membres de l'union européenne ». Rien que ça. Créée par l'Europe en 2004, Frontex surveille nos frontières. Au pied desquelles viennent mourir des milliers de migrants chaque année.

Les frontières sont l'affaire des états depuis toujours. Pour l'Europe, les choses changent en 1997 avec l'ouverture de l'espace Schengen. Depuis, les citoyens européens peuvent se balader librement au sein de l'Union. En échange, les pays s'engagent à coopérer sur plusieurs plans : policier, judiciaire et bien sûr le contrôle de l'immigration clandestine.

D'après Frontex plus de 107.000 hommes, femmes et enfants ont tenté d'entrer en Europe en 2013. 48% de plus que les 72.437 annoncés en 2012. Presque le double. Tremblez... l'invasion est imminente !

Sur les seules 5 dernières années, ils sont 4000 à avoir perdu la vie en tentant de traverser la Méditerranée.

Mais enlevons les oeillères pour regarder au-delà. En 2011, ces même migrants illégaux étaient 141.000 et en 2008 presque 160.000. Ces cinq dernières années, cette immigration clandestine est donc en baisse.

Mais ce n'est pas le cas du budget de Frontex. Entre 2004 et 2013, il est passé de 6,2 à 85 millions d'euros. Près de 14 fois plus en 10 ans. En 2010, elle disposait de 113 navires, 25 hélicoptères et pas moins de 22 avions.

Et ce n'est pas tout, depuis le 2 décembre 2013, notre belle Union est un peu mieux protégée grâce à EUROSUR. Ce système européen de surveillance observe nos frontières à grands renforts de drones, satellites ou encore hélicoptères. Le tout pour un budget de 244 millions d'euros d'ici à 2020.

Pendant ce temps, depuis l'an 2000, plus de 23.000 (23.258) migrants sont morts aux frontières de notre Europe. Et encore, bon nombre de disparus ne laissent pas de trace. Cette estimation pourrait être multipliée par 3. Mais aucune de nos institutions, Frontex ou autres, n'a jugé utile de les dénombrer. Après tout, ces morts ne sont plus des migrants.

Sur les seules 5 dernières années, ils sont 4000 à avoir perdu la vie en tentant de traverser la Méditerranée. Là encore, un chiffre en deçà de la réalité. Celle que l'on appelle aussi « la mer du milieu » est devenue un champ de bataille engloutissant les corps.

Mais heureusement, pour celles et ceux qui survivent à la traversée, les drones européens sont là pour les ramener à bon port, détecteurs de battements de cœur à l'appui. Tant qu'ils battent encore...
Cit fermee.PNG
Frontex a d'ailleurs passé des accords avec un certain nombre de pays frontaliers de l'Union, dont la Libye par exemple. Ainsi les migrants illégaux peuvent être renvoyés sur d'autres terres avant même d'atteindre les nôtres. Une manière d'externaliser le problème de l'immigration. Les camps sont toujours moins visibles chez les autres.

Allez, soyez rassurés, l'Europe veille sur vos frontières. La clôture étant de plus en plus chère, elle doit forcément être de plus en plus sûre.

Crédits

Crédits
Un programme court proposé par Premières Lignes Télévisions et Story Circus en coproduction avec France Télévisions.
Écriture Julien Goetz
Réalisé par Julien Goetz & Henri Poulain
Directeur artistique Henri Poulain
Graphiste Gilles Roqueplo
Sound design Christophe Joly
Productrice exécutive Laurence de Rosière
Production exécutive StoryCircus
France 4 / France Télévisions Nouvelles Écritures Boris Razon

Cécile Deyon

Renaud Allilaire

Christophe Cluzel

Administratrice de production Sandrine Miguirian