Déforestation : le chant des scies règne (EP.53)

De Wiki Datagueule
Aller à : navigation, rechercher
Informations techniques
Saison4-58.jpg
Saison 4
Episode 53
Date de sortie 04/01/2016
Durée 4:10

Les forêts abritent 80% de la biodiversité terrestre. Qu'il s'agisse des cycles de l'eau, des minéraux, du phosphore ou encore du C02, les arbres sont essentiels au bon fonctionnement de notre petite planète bleue. Et pourtant nous scions consciencieusement cette branche sous laquelle il est si vital de venir se (re)poser. Silencieuse car trop souvent lointaine, la déforestation est désormais mondiale. Petit tour de ces horizons de plus en plus déboisés.

Script

rigt"Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent", celle-là est de Chateaubriand . Bonjour !

"Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent", celle-là est de Chateaubriand.

4 milliards d'hectares, soit plus de 30% des terres émergées. Voilà la surface couverte par les forêts aujourd'hui dans le monde.[1] C'est moins qu'hier mais plus que demain. Ces 5000 dernières années, 1,8 milliards d'hectares de forêts ont disparus. 360.000 hectares par an[2]. Mais ça, c'était avant. Depuis 1990, ce sont désormais plus de 5 millions d'hectares qui sont abattus chaque année, presque de 15 fois plus.[3]

Construction, combustible, papier... Les utilisations du bois sont multiples. Entre 1993 et 2013 par exemple, la production mondiale de papier et de carton est passée de 253 millions de tonnes à 398 millions. Un bond de 57% ![4][5] Mais si l'on coupe des arbres, ce n'est pas tant pour leur bois : c'est surtout pour occuper le terrain.

80% de la déforestation est liée à l'expansion des terres agricoles.[6] Entre 1990 et 2012, l'Indonésie a ainsi perdu plus de 21% de ses forêts[7]. Dans le même temps, les surfaces cultivées pour la production d'huile de palme sont passées de 1 million dans le milieu des années 1990 à plus de 8 millions en 2014.[8]

Mais rassurez-vous, ces cinq dernières années, le carnage semble s'être adouci. Alors que la superficie forestière mondiale reculait de 0,18% par an entre 1990 et 2000, ce chiffre est tombé à 0,08% entre 2010 et 2015. Super ![3] Ou presque, car ces chiffres mondiaux cachent une forêt d'inégalités.

Entre 1990 et 2012, la France a gagné plus de 10% de couvert forestier supplémentaire, tout comme l'Angleterre. La Norvège frôle même les 12%. Mais dans le même temps, le Honduras a perdu près de 40% de ses forêts, le Nigeria 52% et le Togo 60%.[7] La déforestation n'a jamais été uniforme.

Les surfaces cultivées pour la production d'huile de palme sont passées de 1 million dans le milieu des années 1990 à plus de 8 millions en 2014

Jusqu'au XXe siècle, elle décimait surtout les forêts tempérées, principalement en Amérique du Nord, en Asie et en Europe. Depuis, ce sont les forêts tropicales souffrent le plus[2]. Délocaliser, ça marche aussi pour la coupe des arbres. Conséquence : les populations locales sont progressivement privées d'une ressource essentielle. 1,6 milliard de personnes dépendent du bois pour leur subsistance. Plus de 21% de la population mondiale.[6]

Avec 30 milliards de dollars au niveau mondial, la coupe illégale est devenue un fléau rentable[9]. 15% à 30% du bois vendu dans le monde serait issu de circuits illégaux[10]. En 2013, au Brésil, dans les seuls états du Maranhão et du Pará, 500.000 mètres cubes de bois ont été certifiés par des faux papiers. 14.000 camions [11]! Le bois devient même parfois le nerf de la guerre. De 1979 à 2003, une guerre civile ravage le Liberia.[12] Le bois devient progressivement une monnaie d'échange. Des rondins contre des fusils. Au total, 17 exploitants forestiers auraient participé au trafic d'armes pendant ce conflit. Les forêts tropicales sont un nouvel eldorado.

Aujourd'hui, il ne reste que 20% de forêts primaires dans le monde et elles sont principalement dans ces zones tropicales[13][14][15]. Pas de bol. Rongées par la déforestation, ces espaces préservés de toute modification humaine sont pourtant de véritables creusets de biodiversité. Elles abritent des arbres parfois millénaires. Et ce n'est pas juste sublime, c'est aussi essentiel. Plus les arbres sont vieux, plus ils captent le CO2 de l'atmosphère. D'après une étude menée en Amazonie sur 200.000 arbres représentant 3.600 essences, 1% d'entre eux, les plus âgés, prennent en charge 50% du CO2 stocké[16][17]. Depuis vingt-cinq ans, la quantité de carbone absorbée par les forêts mondiales a chuté de plus de 17 gigatonnes.[6]

Aujourd'hui, 7% des surfaces arborées sur le globe ont été plantées par l'homme[3]. Trop souvent en fonction de nos intérêts à court terme. Ils faut des arbres rentables, qui poussent vite. Comme l'eucalyptus ou le pin. Et peu importe si ces monocultures appauvrissent les sols.[18]

Une forêt primaire met 700 ans à se constituer. Un peu d'humilité ne fait jamais de mal. Car au-delà vacarme des tronçonneuses, il serait temps de réapprendre à écouter les forêts pousser.

Sources

Sources principales

  1. http://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2015/09/03/en-2014-la-planete-a-perdu-18-millions-d-hectares-de-forets_4744568_3244.html
  2. 2,0 et 2,1 http://www.fao.org/docrep/016/i3010f/i3010f.pdf
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 http://www.fao.org/3/a-i4808f.pdf
  4. http://www.fao.org/3/a-i3961t.pdf
  5. http://www.fao.org/docrep/014/V5025T/v5025t00.pdf#page=347
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 http://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2015/09/07/80-de-la-deforestation-est-due-a-l-agriculture_4747867_3244.html
  7. 7,0 et 7,1 http://www.fao.org/forest-resources-assessment/explore-data/fr/
  8. https://www.pecad.fas.usda.gov/highlights/2013/06/indonesia/
  9. http://www.reuters.com/article/us-china-timber-idUSBRE8AS08D20121129
  10. http://is.gd/uC7vXR
  11. http://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2014/05/17/vaste-trafic-de-blanchiment-de-bois-illegal-au-bresil_4420433_3244.html#dB1p8AA15g94F0cw.99
  12. https://www.theguardian.com/global-development/2012/jul/05/liberia-forest-sell-off-risks-conflict
  13. http://pdf.wri.org/forestforthetrees_bw.pdf#page=9
  14. http://www.liberation.fr/terre/2013/10/17/forets-primaires-le-genie-vegetaldilapide_940339
  15. http://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2013/11/12/pour-la-folle-beaute-des-dernieres-forets-primaires_3512113_3244.html
  16. http://www2.cnrs.fr/sites/communique/fichier/cp_amazonie_naturecom.pdf
  17. http://www.nature.com/nature/journal/v507/n7490/full/nature12914.html
  18. http://www.earthisland.org/journal/index.php/eij/article/missing_the_forest_for_the_trees/

Sources complémentaires

Des articles, des vidéos, des émissions viendront poursuivre la réflexion.

Crédits

Crédits
Un programme court proposé par Premières Lignes et Story Circus en coproduction avec France Télévisions.
Écriture et enquête Julien Goetz & Sylvain Lapoix
Journaliste Antoine Cauty
Réalisé par Julien Goetz & Henri Poulain
Directeur artistique Henri Poulain
Graphiste Laurent Quéro
Sound design Valentin Locard
Mixage Yves Zarka
Producteur Luc Hermann
Production exécutive Hervé Jacquet - StoryCircus
France 4 / France Télévisions Nouvelles Écritures Boris Razon

Cécile Deyon

Renaud Allilaire

Christophe Cluzel

Production Sandrine Miguirian

Vanille Cabaret

Communication Agnès Desplas
Administratrice de production Sandrine Miguirian